Faure Essozimna Gnassingbé a assisté ce jour à la cérémonie d’investiture du Président angolais João Lourenço, qui accède à la magistrature suprême après la victoire de son parti aux élections générales du mois d’août dernier pendant que le Togo est plongé dans une tension vive.

 L’activiste franco-béninois installé à Dakar au Sénégal, Kémi Séba, pourfendeur du franc CFA, a été arrêté pour avoir brûlé un billet de 5000 FCFA. Il risque 5 ans de prison. L’économiste togolais Kako Nubukpo lui apporte son soutien.

 Ali Bongo Ondimba, Denis Sassou Nguesso, Blaise Compaoré, Omar Bongo Ondimba, Idriss Déby Itno, François Bozizé, Faure Gnassingbé, etc., toutes ces personnalités franc-maçonnes ont la particularité d’être chefs d’État ou de l’avoir été. Depuis plusieurs années déjà, la gouvernance dans leurs pays respectifs est fortement décriée, entachée par des faits souvent avérés de concussion, de corruption, de favoritisme et par de nombreux actes de violations des droits de l’Homme. Au regard de toutes ces tares, il est manifeste de se demander : la franc-maçonnerie est-elle bénéfique pour les pays africains ?

Déjà on sait que parmi les victimes, il y un français et un turc. L’information a déjà été confirmée par les médias français et turcs.

France

Le français est âgé d’une soixantaine d’années selon BFM TV une télévision française. Une enquête anti-terroriste a été ouverte aussitôt en France contre ‘le restaurant de Ouagadougou’ (capitale burkinabé), où 18 personnes ont connu la mort dans la nuit de dimanche, précise le Parquet de Paris.

D’après ces même médias, ‘l’enquête a été confiée à la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) et à la Direction centrale de la police judiciaire’.

« L’enquête de flagrance, habituelle quand des Français sont victimes d’actes terroristes à l’étranger, a été ouverte pour assassinat en lien avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste », indique Europe 1 sur son site.

Turquie

« Un ressortissant turc figure également parmi les victimes de l’attaque terroriste de Ouagadougou », selon un communiqué du ministère turc des Affaires étrangères rendu public lundi matin, rapporte l’agence turque Anadolu.

Ankara a très sévèrement condamné l’attaque terroriste « qui a coûté la vie à de nombreuses victimes innocentes » affirme Anadolu

L’assaut est terminé peu avant 4h ce petit matin dans cette rue d’ambiance de Ouagadougou.

Deux assaillants ont été abattus et aucune information ne précise par l’heure concernant le nombre précis des assaillants.

Ken LOGO