Info Afrique
Typography

 L’activiste franco-béninois installé à Dakar au Sénégal, Kémi Séba, pourfendeur du franc CFA, a été arrêté pour avoir brûlé un billet de 5000 FCFA. Il risque 5 ans de prison. L’économiste togolais Kako Nubukpo lui apporte son soutien.


Le débat sur les appels à l’abandon du franc FCA est relancé avec l’interpellation de Kémi Séba. Le Directeur de la Francophonie numérique, ancien ministre togolais des Prospectives, a soutenu le combat du Franco-béninois hier lundi sur rfi.
«La procédure que la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) intente à l’endroit de Kémi Séba peut donner l’impression que la BCEAO souhaiterait interdire un débat qui devrait être un débat salutaire », estime-t-il.
L’économiste rappelle encore que « Le franc CFA est la monnaie de la servitude volontaire » et d’ajouter qu’« il est donc difficile de faire un procès à monsieur Kémi Séba ».
Le Togolais est aussi connu pour ses invectives contre le maintien de cette monnaie.
A.H.

Ici Lome

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS