April 20, 2019

Togo: Lutte contre les armes chimiques: L'ANIAC-Togo dans l'action

Written by  Dec 16, 2018

Une arme chimique consiste  à utiliser les propriétés toxiques de tout produit chimique dont l'usage irresponsable ou délibéré peut causer des dommages à la santé de l'homme ou souvent entrainer la mort.

Ce vendredi L’Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques au Togo (ANIAC-Togo) a présenté  les résultats de ses recherches menées au titre de cette année 2018.
Au cours de cet exercice, l'institution a relevé que les armes chimiques circulent au Togo et il a de quoi agir.

En  effet des produits chimiques dangereux continuent d’entrer sur le sol togolais. On peut noter quelques uns comme le Djaara ou Soukoudaï. Ce produit est vendu par des jeunes ambulants sur toute l’étendue du territoire national, à 25 francs CFA contre 2 petits verres. Il est hautement cancérigène et donc constitut un danger pour les populations.

Mr Boyodé Paloupati président de L'ANIAC -Togo interpelle l'Etat sur la circulation de ce produit dans la société.
« L'Etat doit prendre ses responsabilités en interdisant ce produit, il est hautement cancérigène. C’est du chloroforme mélangé à l’eau" a t-il fait savoir.

Ailleurs il n'est pas non plus accepté,et  le Togo ne fera pas l'exception car cela va dans la protection des populations.
 "En France et aux Etats-Unis, aucun laboratoire ne doit posséder plus de 4 litres de ce produit. Ceux qui consomment ce produits développeront dans 20 ou 30 ans des cancers », a t-il ajouté

Rappelons que L’ANIAC-Togo cette structure étatique qui fait de la lutte contre les armes chimiques son objectif  outre l'enquête menée a également est descendue de façons inopinées dans 05 structures impliquées dans la gestion des produits chimiques au Togo.

Pour l'ANIAC, au regard des enjeux liés aux produits chimiques, le Togo doit disposer d’une loi qui régule toutes les activités liées aux produits chimiques pour éviter que tout produit n'entre sur le territoire national.

C'est dans cette logique qu'un avant-projet de loi portant interdiction de la mise au point, de la fabrication du stockage et de l’emploi des armes chimiques et leur destruction, a été validé.

Pour le compte de l'année 2019 l’ANIAC-Togo compte poursuivre les renforcements de capacités des acteurs, notamment les hommes et femmes de médias, les agents de douanes  et de la polices et le corps des sapeurs-pompiers.Une tournée dans toutes les régions est prévue pour sensibiliser sur les risques liés à l’utilisation des produits chimiques dans les domaines de l’agriculture, la santé, la recherche, les ménages, les cosmétiques et la construction.

L'ANIAC Togo a son siège à Lomé et  ouvre ses portes pour toute contribution pour une meilleure lutte contre les produits chimiques au  Togo.

Narcisse Prince AGBODJAN

42 comments

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.