Politiqe
Typography

 Le procès des militants et sympathisants du Parti national panafricain (PNP) arrêtés lors des événements du samedi 19 août dernier, a pris fin au Tribunal de Lomé mardi très tard dans la soirée.
Parmi les détenus (27 au total), 12 ont été libérés pour faute de preuves. 15 personnes ont été accusées pour rébellion, voie de faits et dégradation des édifices publics. Elles sont condamnées à 12 mois de prison, dont 7 mois avec sursis.


Le Secrétaire général du PNP, Dr Sama Kossi écope de 18 mois de prison, avec 9 mois de sursis.
Selon Me Dodji Apévon, avocat des prévenus, ce procès est hautement politique.
I.K
Ici Lome

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS