Politiqe
Typography

Depuis la semaine écoulée et suite à la sortie médiatique du gouvernement du 06 décembre  dans laquelle il invite l'opposition à une table de consultation sur la tenue du dialogue souhaité par les midiateurs de la crise au Togo, la coaltion des 14 réagit par tous les cannaux afin d'édifier l'opinion nationale et internationale. Pour elle le pouvoir fait partie intégrante de la crise actuelle au Togo et donc, ne serait habileté à appeler à une table de consultation par rapport au futur dialogue.

la coalition réaffirme son ferme engagement à poursuivre la préparation des discussions dans le cadre de la double médiation de la Guinée et du Ghana et ne pourra pas par conséquent répondre à  l'invitation du gouvernement de Sélom Klassou normalement prévue pour ce mardi 12 décembre. C'est le contenue de la réponse de l'opposition aux courriers addressés à cinq membres de la coalition par le gouvernement les invitants à une assise de consultation.

Tout porte à croire que le pouvoir en place n'a pas toutes les cartes à sa faveur pour harranguer son adversaire politique. La conférence de presse du gouvernement au cours de laquelle le Ministre Gilbert Bawara annonçait la consultation de l'ensemble des partis politiques et des personnalités politiques en vue de recueillir leurs propositions n'a pas eu l'adhésion de Jean Pierre Fabre et ses amis.

Sur une radio de la place ce mardi matin, Brigitte Adjamagbo membre de la coalition a faire part de la virgilence dont désormais fait preuve l'opposition. " Ils ont voulut nous divisé en envoyant une correspondance à cinq partis membres de la coalition pour la consultation, l'ANC y compris. Mais nous sommes virgilent. Nous resterons soudés jusqu'a bout" a t-elle martelée.

Selon elle, pourquoi vouloir recueillir leurs avis si la coalition avait depuis remis aux médiations guinéenne et ghanéenne un mémorandum qui rassemble leurs exigences et les principaux points qui devraient être débattus lors du dialogue en vue? Des gens demeurent toujours en prison. Tant qu'ils ne seront pas libéré, la coalition dit ne pas être prête pour échanger avec le pouvoir de Faure Gnassingbe.

"Le peuple togolais n'est pas dupe. Le peuple ne veut que le retour de la constitution de 1992. La coalition ne respectera que sa volonté. Il n'y a que son avis qui compte" a ajoutée la Sécrétaire Génerale de la CDPA.

Pour rappel, la coalition des 14 sera dans les rues encore ce mercredi, jeudi et samedi de la semaine pour exiger le retour de la C12, le vote de la diaspora et le dévérouillage des institutions.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS