On met cette suspension dans le dos du ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales qui, dans un communiqué rendu public hier après-midi, a fait constater que les manifestations publiques aux jours ouvrés perturbent le fonctionnement de l'administration et des activités du secteur privé.

La Convention démocratique des peuples africains (CDPA) vient de donner sa position sur la manifestation de rue que le Parti national panafricain de Tikpi Atchadam organise dans cinq (5) villes du pays et les réactions tous azimuts du gouvernement, par l’entremise de deux (2) ministres.
Selon Brigitte Adjamagbo Johnson, présidente du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et secrétaire générale de la CDPA dans une interview accordée à Global Actu, le gouvernement, au lieu de tenter de tuer cette manifestation dans l’œuf, doit plutôt prendre les mesures pour l’encadrer.

C’est encore dans un café que les terroristes ont décidé de frapper ce weekend. Plus proche du Togo (ndlr le Togo est limité au nord par le Burkina Faso), à l’exemple du café Capuccino, en janvier 2016, cible d’une action meurtrière semblable. Chose curieuse, c’est dans la même rue qu’un autre café (café-restaurant Aziz-Istanbul) a été le théâtre d’assauts meurtriers ce dimanche aux alentours de 21h TU.