Société
Typography

C’est la maison des jeunes d’Amadahome dans le golfe 4 qui a servi de cadre  pour les festivités de la 18iem journée internationale de la jeunesse commémorée ce samedi 12 Août 2017 par le ministère de la jeunesse du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes à Lomé.

Près de 1000 jeunes, responsables d’associations  de jeunes et de groupements de femmes  venus de  Lomé et des différentes régions du pays se sont réunis à  la maison des  jeunes d’Amadahomé ce samedi 12 Août 2017 dans le cadre des activités de l’édition 2017 de la journée internationale de la jeunesse célébrée  par le  ministère de la jeunesse du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. C’est à la faveur d’une cérémonie solennelle au cours de laquelle la ministre Victoire TOMEGAH-DOGBE  a eu à ses côtés ses collègues en charge de la sécurité, de la communication et la formation civique ,des droits de l’homme et également du représentant assistant du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA)  pour marquer la célébration de cette 18ièm journée internationale de la jeunesse, axée autour du thème cette année « les jeunes édifient la paix ».

L’occasion a donc été pour  ces autorités de sensibiliser tour à tour  ces jeunes sur la citoyenneté et la consolidation de la paix, les valeurs universelles des droits  de l’homme et la culture de l’excellence et de l’union gage du développement durable
.

« Le processus de développement  inclusif dans  lequel  le Togo notre pays  s’est engagé  requiert  la participation  totale des  jeunes  toutes catégories confondues. Composante majoritaire de  la population et  force motrice de la société la jeunesse est au cœur de toute politique de développement. Ainsi  les actions  des jeunes sont nécessaires et importantes pour l’édification  de la paix et le développement  durable  de  notre pays. Et  c’est en cela que  la nouvelle orientation donnée à la politique  de  promotion de  la  jeunesse répond à la nécessité d’une éducation  à la citoyenneté et met donc  l’accent sur l’accompagnement des jeunes pour  assurer leur  autonomisation » a déclaré la ministre Victoire TOMEGAH-DOGBE  dans son discours de circonstance.

« Il est important que vous, chers jeunes appreniez  à exprimer vos idées de manière pacifique, à cultiver les valeurs de tolérance, d’humilité, de solidarité, à adopter des comportements responsables et surtout à résister à toutes sortes de manipulation » a-t-elle ajouté.

L’autre cérémonie qui a marqué l’édition 2017 de la journée internationale de la jeunesse est la remise de kits d’insertion professionnelle à 44 jeunes formés dans de différents métiers artisanaux, et aussi l’octroi des chèques d’une valeur de 500.00frs et  450.000frs à six(6)  associations de jeunes dont quatre masculines et 2 féminines sélectionnées suite à l’appel à projets lancé par le ministère en charge du développement à la base.

Le matériel évalué à plus de sept (7)  millions de francs CFA devra faciliter l’insertion socioprofessionnelle de ces jeunes. Pour le directeur de la jeunesse ANALA AVIME TELATA, l’initiative d’accompagner les jeunes en leur offrant ces kits part du fait que :

« Beaucoup de jeunes lorsqu’ils finissent leur apprentissage sont obligés d’aller chercher des ressources pour acquérir de l’équipement avant de débuter le métier appris. Et entre ce temps  mort et  la mobilisation  des ressources, force est de constater que la plupart de  ces jeunes  filles  et jeunes garçons ne reviennent  plus  au  métier appris  pour  de différentes  raisons. C’est donc pour éviter toutes ces tracasseries que connaissent ces jeunes formés  que ces kits leur ont été remis »

L’UNFPA  a apporté sa contribution financière à l’acquisition de ces équipements offerts à ces jeunes dans la droite ligne de « sa mission d’accompagnement des gouvernants dans les actions de promotion de la femme et des jeunes filles en particulier » a précisé le représentant  assistant du Fonds des Nations Unies pour  la Population(UNFPA) VIDRAKOU Komi

Depuis 2011, le ministère chargé de la jeunesse met en œuvre le projet de construction des centres et maisons de jeunes. De 2014 à ce jour  Plus de 120 jeunes formés dans les centres, ont bénéficié de kits de travail offerts par le ministère et l’UNFPA pour leur insertion après leur Certificat de Fin d’Apprentissage (CFA).

René  AMEOTO.

 

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS