Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *
Captcha *
Reload Captcha

Le Mouvement du Peuple pour la Liberté  Featured

Written by  Sep 19, 2018

« Nos aînés de la coalition de l’opposition ont été enfarinés par la CEDEAO et il faut que le peuple use de l’article 150 de la constitution pour obtenir les réformes avant toute élection» Le  Secrétaire général de la formation politique du  Pr Pascal kossivi ADJAMAGBO, Roméo OLYMPIO et son adjoint Pascal YIGBE partageant  le  plateau de l’émission « Massénouamé »  sur radio NANA Fm ce dimanche 16 Septembre 2018 avec l’ancien coordonnateur du CST Me Ata  Messan Zeus AJAVON ont dénoncé ce qu’ils qualifient de démarche floue de la CEDEAO qui peine à amener le pouvoir RPT-UNIR au respect de la feuille de route.


Alors que les populations Togolaises sont toujours  dans l’attente d’une énième arrivée des facilitateurs à Lomé pour rencontrer les protagonistes de la crise politique togolaise cette semaine  suite aux derniers travaux du comité de suivi de la CEDEAO, mais aussi sur l’épineuse  question de l’organisation unilatérale des législatives et des locales entamée par la CENI sans la mise en application des recommandations de la CEDEAO ,  les responsables du parti politique le Mouvement du Peuple pour la Liberté reçu sur la radio Nana fm dimanche dernier sont restés critiques de la facilitation de la CEDEAO  en parlant de  complaisance des chefs d’Etat de cette communauté sous régionale vis-à-vis du pouvoir RPT-UNIR. Cette formation politique à relever aussi le caractère passif de la coalition des 14 partis politiques  et appelle à une pression  populaire sur le pouvoir de Faure pour opérer les réformes avant toutes élections. Revenant sur la feuille de route de la CEDEAO que  la formation politique du Pr Pascal Kossivi ADJAMAGBO avait  notée 0/20, le secrétaire général adjoint de ce parti Pascal YIGBE s’est interrogé sur pourquoi la CEDEAO ne fixe pas aussi une date limite pour la libération des détenus politiques, ainsi que la mise en œuvre des réformes alors  que le peuple togolais debout depuis le 19 Août 2017 n’a pas demandé des élections mais des réformes  a-t-il souligné dans l’émission.
Pour renchérir ces propose de son adjoint, le secrétaire général  du Mouvement du Peuple pour la Liberté- MPL, Roméo OLYMPIO  pour sa part a rappelé que la CEDEAO s’est déjà illustrée négativement dans la résolution de la crise politique de 2015 née au lendemain du décès du président GNASSINGBE Eyadema et cela risque de se répéter puisque le régime RPT-UNIR a toujours fait  preuve de mauvaise volonté dans l’application des multiples accords signés avec l’opposition togolaise sous le regard de la communauté internationale, aussi en relevant les erreurs politiques commise par les partis d’opposition dans la lutte démocratique enclenchée au Togo depuis 1990, M. Roméo OLYMPIO  a estimé que la loi sur les réformes politiques envoyés en Septembre  2017 au parlement par le gouvernement de Faure au parlement devait être adoptée sur certains points en ce moment par l’opposition parlementaire pour que ça soit un acquis avant de continuer par mettre la pression populaire pour obtenir d’autres réformes.
Fustigeant la C14 qui semble se mettre en ordre de bataille pour les prochaines échéances électorales, les responsables du MPL ont soutenu que les réformes politiques et électorales doivent être opérées avant toute élection et au cas où le pouvoir de Faure s’obstine à faire encore un passage en force, le peuple doit se tenir prêt pour lui barrer la route en usant de l’article 150 de la constitution.
« Seul l’amélioration du cadre électorale et l’effectivité des réformes constitutionnelles et institutionnelles peuvent garantir des élections crédibles et cela va donc éviter le cycle infernal –Election –Contestation-Répression- Dialogue dans notre pays. Et du moment où les réformes seront effectuées les populations doivent se tenir prêt pour la révolution par les urnes qu’entend mettre en œuvre le moment venu, le Mouvement du Peuple pour la Liberté à travers un comité d’Action pour la Transparence et l’Equité Electorale au Togo regroupant les organisations de la société civiles, religieuses ,les  formations politiques et institutions internationales » ont souligné le secrétaire général de cette formation politique et son adjoint. La libération selon le MPL des otages politiques a été martelée par ces responsables qui estiment que cette recommandation a été faite au tout début du dialogue sur la crise dans les premières mesures d’apaisement de la facilitation adressées au pouvoir  mais jusqu’alors ces personnes qui n’ont qu’exercer leur droit constitutionnel en manifestant croupissent toujours dans les prisons.    
« Le Mouvement du Peuple pour la Liberté reste une formation politique attachée au bien-être des populations à travers plusieurs actions concrètes dans certaines localités mais aussi  elle se veut le seul parti qui se démarque de ses aînés  par son réalisme politique » ont également  indiqué les responsables du MPL.

AMEOTO René

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Calendrier

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31