Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *
Captcha *
Reload Captcha

Togo/Politique: " Il est grand temps que la CEDEAO entende la raison" déclare le parti MPL Featured

Written by  Nov 07, 2018

La crise togolaise continue de faire parler d'elle, les partis politiques  ne sont pas muet face à cette situation.L' une de ses formations politiques qui est montée au créneau est le Mouvement du Peuple pour la Liberté- MPL du Professeur Pascal Kossivi ADJAMAGBO. Il fustige le silence de la CEDEAO face au refus du pouvoir de Lomé d'appliquer les recommandations contenues dans la feuille de route sortie le 31 juillet 2018 pour un règlement  durable de la crise qui secoue notre pays.

Face à la presse,ce mardi 06 Novembre, le Mouvement du Peuple pour la liberté (MPL) a fait part  de son opinion sur ces derniers évènements qui ont animé l' actualité  politique au Togo avec en fond le statu quo constaté dans la mise en application de la feuille de route de la CEDEAO par le pouvoir.

Le MPL dans sa déclaration lue par Pascal YIGBE, Sécréraire Géneral  Adjoint du parti,après avoir déploré les violences de la part des forces de l'ordre  togolaises à Sokodé il y a quelques jours, s'est indigné contre le silence complice de la CEDEAO sur le refus du gouvernement togolais de répondre favorablement à la libération de tous les otages politiques togolais comme indiqué par la feuille de route à laquelle le parti donne 0/20 pour sa partialité et la dangérosité potentielle de son contenu.

 Pour le parti, la CEDEAO fait trop de largesse à l'égard du pouvoir de Faure Gnassingbe. La récente querelle sur la parité des membres de la Comission Electorale Nationale Indépendante(CENI) entre pouvoir et opposition parlementaire en ai une preuve.
 Tout comme la C14, le MPL pense que tout le processus électoral est à refaire si l'on veut faire des élections crédibles et transparentes le 20 décembre 2018. Cela commence par la parité des membres de la CENI entre pouvoir et opposants.

" Pour que la CEDEAO fasse respecter par le parlement togolais la décision  du comité de suivi de la CEDEAO concernant la désignation par la C14 de 08 membres paritaires pouvoir-opposition puisse exercer de manière crédible et fiable sa mission de contrôle paritaire de tout le processus électoral, depuis le recensement et la constitution du fichier électoral jusqu'à la tenue du scrutin dans les bureaux de vote à une date permise par un contrôle paritaire rigoureux et fiable et le retour des exilés, pour empêcher des fraudes électorales scandaleuses" stipule le communiqué.

Et d'ajouter "qu'un rappel à l'ordre par la CEDEAO à l'UFC et le pouvoir s'impose d'autant plus que le parti de Gilchrist Olympio doit avoir le courage d'assumer les actes de transgression du code moral de l'opposition togolaise consistant à ce qu'un parti qui prétend oeuvrer pour le changement fasse activement campagne lors de l'élection présidentielle de 2015 pour le candidat incarnant le statu quo du régime héréditaire plus que cinquantenaire togolais".

Pour l'apaisement dans le pays le MPL demande à la CEDEAO de fixer une date limite de libération de tous les " Otages politiques togolais" incarcérés injustement depuis le 19 aoùt 2017 et qu'elle arrête une date limite pour la réalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles recommandé par la feuille de route même si elle n'a pas l'adhésion de toutes les parties prenantes.

Enfin Le parti met en garde le pouvoir de Lomé sur la manière dont unilatéralement il organise les prochaines élections qui annonce des signaux inquiétants dans les prochaines jours. Il invite le régime à faire preuve de grandeur en arrêtant ce processus dangereux. A la CEDEAO elle la demande  d'entendre raison d'autant plus qu'elle a beaucoup de chose à se faire pardonner par le peuple souverain togolais.
"Si rien n'est fait et que le pouvoir continu ses maneouvres qui risquent de faire revivre les évènements de 2005 au Togo, nous appelerons le peuple à prendre ses responsabiltés" a martelé le Sécrétaire Général Adjoint.

Pour rappel, les protaganistes de la crise présents à Conakry depuis dimanche dans le soucis de trouver une solution à la crise, ont regagné Lomé ce mardi. La C14 sera face à la presse dans les prochaines heures pour un compte rendu.

Narcisse Prince- AGBODJAN

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Calendrier

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30