Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *
Captcha *
Reload Captcha

TOGO/Politique: Organisation unilatérale des élections du 20 décembre 2018, La coalition entend barrer la route au pouvoir. Featured

Written by  Nov 11, 2018

Suite au Conseil des ministres du gouvernement ce jeudi dans laquelle il a décidé de convoquer le corps électoral pour des élections législatives le 20 décembre prochain, des réactions foisoinnent dans la classe politique togolaise de l' opposition.
Parmi ces réactions,on peut noter celle de Brigitte Kafui Adjamagbo- Johnson, coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

Pour la secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), parti membre de la Coalition des 14, cette décision du gouvernement est unilatérale. C'est une  violation de la feuille de route de la CEDEAO qui demande que le processus électoral soit mené de manière consensuelle, a t-elle fait savoir chez nos confrères de BBC.
 Et d'ajouter que la coalition ne se laissera pas faire.

« Cette décision intervient dans un contexte où nous attendons les conclusions des consultations bilatérales que le facilitateur guinéen, Alpha Condé a eu avec nous à Conakry il y a quelques jours. La partie gouvernementale était aussi à ces consultations et doit absolument attendre les mêmes conclusions », a expliqué Mme Brigitte kafui Adjamagbo- jonhson
Dans ces explications, elle a fait savoir que lors de cette 3iem réunion du comité de suivi à Conakry, le facilitateur qui se trouve être le président guinéen, Alpha Condé a insisté  sur le fait que la date du 20 décembre n’est pas une "date péremptoire", contrairement à ce que veut faire savoir le pouvoir.

"On ne pense pas croiser les bras et regarder le gouvernement évoluer vers des élections. On compte redémarrer les manifestations pour arrêter le régime de Faure Gnassingbé dans cette marche vers des élections auxquelles on risque de ne pas avoir des candidats de la coalition des 14" a t-elle martelé.

Suite au boycotte lancé par la Coalition lors du rencensement qui s’est déroulé du 01 au 25 octobre dernier, leurs militants ne se sont pas fait enrôlés.
 Selon les dispositions du code électoral en vigueur, ne peut être éligible à une élection que le Togolais qui dispose de sa carte d'électeur.

Pour la coordinatrice de la C14, le 20 décembre les élections n'auront pas lieu si le processus d'enrôlement n'est pas repris.
« Nous les arrêterons, ces élections n’auront pas lieu sans nous parce qu’elles ne résoudraient pas le problème du Togo. Au contraire, elles ne feraientt que l'envenimer" a t-elle martelé.

Si la recomposition de la CENI avec la parité des membres du pouvoir et de l' opposition notamment la C14 est enfin effective suite a l' acceptation de l' UFC de céder enfin son siège,la conduite du processus électoral par le pouvoir ne reçoit toujours pas l' adhésion de la coalition des 14 partis politiques de l' opposition.
Tout porte à croire que les jours à venir seront encore mouvementés au Togo.

René AMEOTO

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Calendrier

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31